Le statut de la copropriété04/03/2014  



La copropriété est divisée en lots comportant chacun une partie privative et une quote-part de parties communes.

Le statut de la copropriété ne concerne que les immeubles achevés et ne s'applique donc pas pendant la période de construction. Le statut de la copropriété doit s'appliquer à tous les lots (y compris ceux qui ne sont pas encore construits), dès lors qu'un bâtiment est achevé.Les propriétaires de lots « transitoires » doivent donc payer leur quote-part de charges même si tous les immeubles ne sont pas encore totalement achevés. (Cour de cassation, arrêt du 30/6/98) Le statut de la copropriété ne s'applique pas aux immeubles qui ne comptent que des parties privatives ou que des parties communes.

 Autres articles sur le même sujet :
Le statut de la copropriété

La copropriété est divisée en lots comportant chacun une partie privative et une quote-part de parties communes.

Immobilier : La promesse de vente doit être précise sur les parties privatives

La promesse de vente doit mentionner la surface exacte de la partie privative du lot de copropriété

Copropriété et abus de majorité

Dans une copropriété, le propriétaire de 4 lots sollicite l'autorisation de modifier l'usage de ces lots en habitation.

Indivision : le financement n'importe pas

En cas de partage d'une indivision, la façon dont le bien indivis a été financé n'a pas d'influence sur les quote-part des indivisaires.

L'immobilier, cause croissante du surendettement

Selon la dernière étude la banque de France relative au surendettement des ménages, la part de dossiers comportant une dette immobilière est passée de 8,7 % en 2011 à 10,8 % en 2013.

Application d’une clause compromissoire

Par un acte en date du 4 novembre 2008 comportant une clause compromissoire (convention par laquelle les parties s’engagent à recourir à un arbitre et non à un juge en cas de conflit), un franchiseur et un franchisé conviennent des modalités de résiliation de leurs relations, sans indemnité de part et d’autre.